​A propos de nous

Spectacle de noël 2013 à la Cathédrale de Strasbourg

Les Colibris sont une troupe d'une cinquantaine de jeunes âgés de 8 à 20 ans. Dirigés par Michel Wackenheim, ils ont fêté leur 30e anniversaire en 2014. Implanté jusqu'en 2002 à Achenheim, le groupe pose ses valises à Saint-Louis de la Robertsau de 2002 à 2009. Il est rattaché, depuis la rentrée 2009, à la Cathédrale de Strasbourg et travaillent en partenariat avec la Doctrine Chrétienne.

À leur actif, les jeunes comptent onze CD à leur actif (quatre consacrés à Noël, trois consacrés à des compositions de Michel Wackenheim pour les 8-12 ans, les trois derniers consacrés aux récits évangéliques : « Yeshouah » ; « Jésus, Dieu fait homme » ; « Jésus, homme libre »). En janvier 2017, ils enregistrent un CD de chants catéchétiques et liturgiques pour les enfants et les jeunes.

Leurs CD de Noëls les amènent chaque année à donner des concerts, toujours très appréciés, dans le cadre de l'opération “Strasbourg, capitale de Noël“, pour laquelle ils ont spécialement enregistré l'hymne “Strasbourg, capitale de Noël“.

En 2001, ils ont demandé à Pierre-André Petit de créer avec eux « L'arche de Noé ». Une arche qu'ils ont fait voguer pendant deux ans.

Monter sur les planches, les Colibris y avaient pris goût et il leur fallait un nouveau spectacle. Au printemps 2003, Michel Wackenheim et Pierre-André Petit entament avec les enfants et les jeunes la préparation de « Yeshouah ». En février 2005, les Colibris enregistrent le CD du spectacle. Et jusqu'en 2006, ce seront plus de 6 000 personnes qui les applaudiront à travers l'Alsace, mais aussi en Bretagne
et en Anjou.

Nouveau spectacle d'envergure des Colibris, “Terre, je t'aime“ a enthousiasmé 2 000 personnes à la Cathédrale de Strasbourg, en mars 2008, dans le cadre de l'année du développement durable.

Un autre événement marquant du parcours des Colibris sera la création, au Palais des Fêtes, le 17 juin 2010, de “J'ai fait un rêve“. A l'occasion du 70e anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940, les Colibris feront revivre ces années sombres en les illuminant de leurs danses et de leurs musiques. Un millier de personnes les applaudiront debout.

En 2012, ils entament leur collaboration avec Irena Tatiboit et son école de danse, Le Carré d’Art. Chaque année, ils créent ensemble deux nouveaux spectacles musicaux qu’ils donnent en la Cathédrale de Strasbourg : le jeu de la Nativité et le jeu de la Passion. Le dernier, en décembre 2016, en lien avec les tapisseries de la Vie de la Vierge exposées en la Cathédrale pendant l’Avent, fait monter sur les planches près de 90 enfants et jeunes qui présentent, en chansons et en danses, l’histoire de la Vierge, de sa Nativité aux Noces de Cana, en passant, bien sûr, par la Nativité de Jésus.
 
Les Colibris donnent également chaque année un ou deux concerts de chansons de variété appréciés par un large public populaire.